Poème tuent - 1 Poèmes sur tuent



Poèmes

1 poème

Phonétique (Cliquez pour la liste complète) : étaient étain étains étançon étançons étant éteins éteint étend étêtaient étêtant étêtent étêtions étêtons éthane éthanes étions étonna étonnai étonnais étonnait étonnas étonnât étonne étonné étonnée étonnées étonnes étonnés ...


Éros
-
Les volets, les rideaux, les portes
Ont
protégé notre bonheur;
Mais
, ô mon amie, ô ma morte,
Toi
qui meurs, qui vis et remeurs,
En
ce momentmonte à peine
Ta
lasse respiration,
Que
fais-tu de ta passion ?
Quel
est ton plaisir ou ta peine ?


Écho

-
Ne demande rien, mon amour;
Ne
bouge pas, reste en ta place;
Que
ta suave odeur tenace
M
'ombrage de son net contour.
Je
ne pense à rien, je suis telle
Que
quelque mourante immortelle
Qui
sent en son coeur tournoyer
Les
flèches qui l'ont abattue,
Et
sans pouvoir tuer la tuent.
-
Dans cette ivresse de souffrir
Avec
complaisance, ô prodige !
J
'observe aux confins du vertige
La
stupeur de ne pas mourir...
Poème de l'amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 156 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème tuent - 1 Poèmes sur tuent


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses