Poème chevre - 4 Poèmes sur chevre



Poèmes

4 poèmes

Phonétique (Cliquez pour la liste complète) : chauvir chauvira chauvirai chauviraient chauvirais chauvirait chauviras chauvirent chauvirez chauviriez chauvirions chauvirons chauviront chavira chavirai chaviraient chavirais chavirait chavirâmes chavirant chaviras chavirasse chavirassent chavirasses chavirassiez chavirassions chavirât chavirâtes chavire ...


La génisse, la chèvre, et leur sœur la brebis,
Avec un fier lion, seigneur du voisinage,
Firent société, dit-on, au temps jadis,
Et mirent en commun le gain et le dommage.
Dans les lacs de la chèvre un cerf se trouva pris.
Vers ses associés aussitôt elle envoie.
Eux venus, le lion par ses ongles compta,
Et dit : " Nous sommes quatre à partager la proie. "
Puis en autant de parts le cerf il dépeça ;
Prit pour lui la première en qualité de Sire :
" Elle doit être à moi, dit-il ; et la raison,
C'est que je m'appelle lion :
A cela l'on n'a rien à dire.
La seconde, par droit, me doit échoir encor :
Ce droit, vous le savez, c'est le droit du plus fort.
Comme le plus vaillant, je prétends la troisième.
Si quelqu'une de vous touche à la quatrième,
Je l'étranglerai tout d'abord. "
La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion
Poèmes de Jean de La Fontaine

Citations de Jean de La Fontaine
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 245 votes


Parfois, quand j'aperçois mon flamboyant visage,
Lorsqu
'il vient d'échapper à ta bouche et tes doigts,
Je
ne reconnais pas cette exultante image,
Et
je contemple avec un déférent effroi
Cette
beauté que je te dois !

Comme
de bleus raisins mes noirs cheveux oscillent,
Ma
joue est écarlate et mon oeil qui jubile
mêle
à sa calme joie un triomphant maintien;
Je
n'ai vu ce regard florissant et païen
Que
chez les chèvres de Sicile !

Moment
fier et sacré où, sevré de désir,
Mon
coeur méditatif dans l'espace contemple
La
seule vérité, dont nous sommes le temple;
Car
que peut-il rester dans le inonde à saisir
Pour
ceux qui, possédant leur univers ensemble,
Ont
mis l'honneur dans le plaisir ?...
Poème de l'amour
Poèmes de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles

Citations de Anna de Brancovan, comtesse de Noailles
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 170 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème chevre - 4 Poèmes sur chevre


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses