Poème givre+Elle - 1 Poèmes sur givre+Elle



Poèmes

1 poème

Phonétique : givra givrai givrais givrait givras givrât givre givré givrée givrées givrer givrera givrerai givrerais givrerait givreras givres givrés givrure givrures elaeis Élie Ella elle elles


Si calme la peau grise éteinte calcinée
Faible
de la nuit prise dans ses fleurs de givre
Elle
n’a plus de la lumière que les formes.

Amoureuse
cela lui va bien d’être belle
Elle
n’attend pas le printemps.
La
fatigue la nuit le repos le silence
Tout
un monde vivant entre des astres morts
La
confiance dans la durée
Elle
est toujours visible quand elle aime.
Si calme la peau grise éteinte calcinée
Poèmes de Eugène Emile Paul Grindel, dit Paul Eluard

Citations de Eugène Emile Paul Grindel, dit Paul Eluard
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 297 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème givre+Elle - 1 Poèmes sur givre+Elle


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses