Poème sante - 24 Poèmes sur sante



Poèmes

24 poèmes

Phonétique (Cliquez pour la liste complète) : sainte saintes sainteté saintetés saints santés saunâtes séante séantes séants sénats sentais sentait sente sentes senti sentie senties sentis sentit sentît sentîtes sinités sonate sonates sonnâtes sonnets sonnette sonnettes ...


Ce ne seront jamais ces beautés de vignettes,
Produits
avariés, nés d'un siècle vaurien,
Ces
pieds à brodequins, ces doigts à castagnettes,
Qui
sauront satisfaire un cœur comme le mien.

Je
laisse à Gavarni, poète des chloroses,
Son
troupeau gazouillant de beautés d'hôpital,
Car
je ne puis trouver parmi ces pâles roses
Une
fleur qui ressemble à mon rouge idéal.

Ce
qu'il faut à ce cœur profond comme un abîme,
C
'est vous, Lady Macbeth, âme puissante au crime,
Rêve
d'Eschyle éclos au climat des autans ;

Ou
bien toi, grande nuit, fille de Michel-Ange,
Qui
tors paisiblement dans une pose étrange
Tes
appas façonnés aux bouches des Titans !
L'Idéal
Poèmes de Charles Baudelaire

Citations de Charles Baudelaire
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 236 votes


Du temps que la nature en sa verve puissante
Concevait
chaque jour des enfants monstrueux,
J
'eusse aimé vivre auprès d'une jeune géante,
Comme
aux pieds d'une reine un chat voluptueux.

J
'eusse aimé voir son corps fleurir avec son âme
Et
grandir librement dans ses terribles jeux ;
Deviner
si son cœur couve une sombre flamme
Aux
humides brouillards qui nagent dans ses yeux ;

Parcourir
à loisir ses magnifiques formes ;
Ramper
sur le versant de ses genoux énormes,
Et
parfois en été, quand les soleils malsains,

Lasse
, la font s'étendre à travers la campagne,
Dormir
nonchalamment à l'ombre de ses seins,
Comme
un hameau paisible au pied d'une montagne.
La Géante
Poèmes de Charles Baudelaire

Citations de Charles Baudelaire
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 294 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème sante - 24 Poèmes sur sante


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses