Poème brouillards - 1 Poèmes sur brouillards



Poèmes

1 poème

Phonétique (Cliquez pour la liste complète) : barioler bariolera bariolerai barioleraient bariolerais bariolerait barioleras bariolèrent bariolerez barioleriez bariolerions bariolerons barioleront bariolure bariolures bourreler bourrelèrent bourrelier bourreliers bourrellera bourrellerai bourrelleraient bourrellerais bourrellerait bourrelleras bourrellerez bourrellerie bourrelleries bourrelleriez ...


Du temps que la nature en sa verve puissante
Concevait
chaque jour des enfants monstrueux,
J
'eusse aimé vivre auprès d'une jeune géante,
Comme
aux pieds d'une reine un chat voluptueux.

J
'eusse aimé voir son corps fleurir avec son âme
Et
grandir librement dans ses terribles jeux ;
Deviner
si son cœur couve une sombre flamme
Aux
humides brouillards qui nagent dans ses yeux ;

Parcourir
à loisir ses magnifiques formes ;
Ramper
sur le versant de ses genoux énormes,
Et
parfois en été, quand les soleils malsains,

Lasse
, la font s'étendre à travers la campagne,
Dormir
nonchalamment à l'ombre de ses seins,
Comme
un hameau paisible au pied d'une montagne.
La Géante
Poèmes de Charles Baudelaire

Citations de Charles Baudelaire
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 376 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème brouillards - 1 Poèmes sur brouillards


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses