Poème preponderant - 1 Poèmes sur preponderant



Poèmes

1 poème

Phonétique : paripenné paripennée paripennées paripennés parpaing parpaings perpendiculaire perpendiculairement perpendiculaires pourpoint pourpoints prépaient prépondérance prépondérances prépondérant prépondérante prépondérantes prépondérants propane propanes propanier propaniers propène propènes propension propensions


Dans les rues de la ville il y a mon amour.
Peu importe où il va dans le temps divisé.
Il
n'est plus mon amour, chacun peut lui parler.
Il
ne se souvient plus; qui au juste l'aima?

Il
cherche son pareil dans le voeu des regards.
L'espace
qu'il parcourt est ma fidélité.
Il
dessine l'espoir et léger l'éconduit.
Il
est prépondérant sans qu'il y prenne part.

Je
vis au fond de lui comme une épave heureuse.
A
son insu, ma solitude est son trésor.
Dans
le grand méridiens'inscrit son essor,
Ma liberté le creuse.

Dans
les rues de la ville il y a mon amour.
Peu
importe où il va dans le temps divisé.
Il n'est plus mon amour, chacun peut lui parler.
Il ne se souvient plus; qui au juste l'aima et
L'éclaire de loin pour qu'il ne tombe pas?
Allégeance
Poèmes de René Char

Citations de René Char
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 432 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème preponderant - 1 Poèmes sur preponderant


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses