Poèmes de Théophile Gautier



Poèmes
Informations sur le poète
Ecrivain français (1811-1872) qui s'illustra comme poète, auteur de contes fantastiques et critique d'art et qui fut l'auteur notamment d'un célèbre roman de cape et d'épée, le Capitaine Fracasse.

2 poèmes

Je vous aime, ô jeune fille !
Aussi
lorsque je vous vois
Mon
regard de bonheur brille,
Aussi
tout mon sang pétille
Lorsque
j'entends votre voix.

Douce à mon amour timide,
Vous
en accueillez l'aveu,
Mais
sans qu'un rayon humide
Argente
votre œil limpide,
Lac
pur où dort le ciel bleu.

Pourquoi cette retenue ?
Entre
nous rien de caché.
Enfant
! votre âme ingénue
Peut
se montrer toute nue
Comme
Eve avant le péché.

C'est un amour sans mélange
Que
l'amour que j'ai pour vous,
Frais
comme au cœur la louange,
Ardent
à toucher un ange,
Pur
à rendre Dieu jaloux.

 


Je vous aime, ô jeune fille !
Poèmes de Théophile Gautier

Citations de Théophile Gautier
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 176 votes


Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les
hommes courent haletants,
Mars
qui rit, malgré les averses,
Prépare
en secret le printemps.

Pour
les petites pâquerettes,
Sournoisement
lorsque tout dort,
Il
repasse des collerettes
Et
cisèle des boutons d'or.

Dans
le verger et dans la vigne,
Il
s'en va, furtif perruquier,
Avec
une houppe de cygne,
Poudrer
à frimas l'amandier.

La
nature au lit se repose ;
Lui
descend au jardin désert,
Et
lace les boutons de rose
Dans
leur corset de velours vert.

Tout
en composant des solfèges,
Qu
'aux merles il siffle à mi-voix,
Il
sème aux prés les perce-neiges
Et
les violettes aux bois.

Sur
le cresson de la fontaine
le cerf boit, l'oreille au guet,
De
sa main cachée il égrène
Les
grelots d'argent du muguet.

Sous
l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il
met la fraise au teint vermeil,
Et
te tresse un chapeau de feuilles
Pour
te garantir du soleil.

Puis
, lorsque sa besogne est faite,
Et
que son règne va finir,
Au
seuil d'avril tournant la tête,
Il
dit : Printemps, tu peux venir !
Premier sourire du printemps
Poèmes de Théophile Gautier

Citations de Théophile Gautier
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 291 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poèmes de Théophile Gautier


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses