Poème etude - 5 Poèmes sur etude



Poèmes

5 poèmes

Donne-moi tes mains pour l'inquiétude
Donne-moi
tes mains dont j'ai tant rêvé
Dont
j'ai tant rêvé dans ma solitude
Donne-moi
tes mains que je sois sauvé

Lorsque
je les prends à mon pauvre piège
De
paume et de peur de hâte et d'émoi
Lorsque
je les prends comme une eau de neige
Qui
fond de partout dans mes mains à moi

Sauras-tu
jamais ce qui me traverse
Ce
qui me bouleverse et qui m'envahit
Sauras-tu
jamais ce qui me transperce
Ce
que j'ai trahi quand j'ai tresailli

Ce
que dit ainsi le profond langage
Ce
parler muet de sens animaux
Sans
bouche et sans yeux miroir sans image
Ce
frémir d'aimer qui n'a pas de mots

Sauras-tu
jamais ce que les doigts pensent
D'une
proie entre eux un instant tenue
Sauras-tu
jamais ce que leur silence
Un
éclair aura connu d'inconnu

Donne-moi
tes mains que mon coeur s'y forme
S'y
taise le monde au moins un moment
Donne-moi
tes mains que mon âme y dorme
Que
mon âme y dorme éternellement.


Les mains d'Elsa
Poèmes de Louis Aragon

Citations de Louis Aragon
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 413 votes


Je suis belle, ô mortels ! Comme un rêve de pierre,
Et
mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour,
Est
fait pour inspirer au poète un amour
Éternel
et muet ainsi que la matière.

Je
trône dans l'azur comme un sphinx incompris ;
J
'unis un cœur de neige à la blancheur des cygnes ;
Je
hais le mouvement qui déplace les lignes,
Et
jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

Les
poètes, devant mes grandes attitudes,
Que
j'ai l'air d'emprunter aux plus fiers monuments,
Consumeront
leurs jours en d'austères études ;

Car
j'ai, pour fasciner ces dociles amants,
De
purs miroirs qui font toutes choses plus belles :
Mes
yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles !
La Beauté
Poèmes de Charles Baudelaire

Citations de Charles Baudelaire
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 244 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème etude - 5 Poèmes sur etude


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses