Poème petits - 16 Poèmes sur petits



Poèmes

16 poèmes

Phonétique (Cliquez pour la liste complète) : épata épatai épatais épatait épatas épatât épatâtes épate épatée épatées épates épatés épiâtes épiçâtes épite épites épithète épithètes épouti époutia époutiai époutiais époutiait époutias époutiât époutiâtes époutie époutié époutiée ...


La tribu prophétique aux prunelles ardentes
Hier
s'est mise en route, emportant ses petits
Sur
son dos, ou livrant à leurs fiers appétits
Le
trésor toujours prêt des mamelles pendantes.

Les
hommes vont à pied sous leurs armes luisantes
Le
long des chariots où les leurs sont blottis,
Promenant
sur le ciel des yeux appesantis
Par
le morne regret des chimères absentes.

Du
fond de son réduit sablonneux, le grillon,
Les
regardant passer, redouble sa chanson ;
Cybèle
, qui les aime, augmente ses verdures,

Fait
couler le rocher et fleurir le désert
Devant
ces voyageurs, pour lesquels est ouvert
L
'empire familier des ténèbres futures.
Bohémiens en voyage
Poèmes de Charles Baudelaire

Citations de Charles Baudelaire
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 398 votes


Enfant, on vous dira plus tard que le grand-père
Vous
adorait ; qu'il fit de son mieux sur la terre,
Qu
'il eut fort peu de joie et beaucoup d'envieux,
Qu
'au temps où vous étiez petits il était vieux,
Qu
'il n'avait pas de mots bourrus ni d'airs moroses,
Et
qu'il vous a quittés dans la saison des roses ;
Qu
'il est mort, que c'était un bonhomme clément ;
Que
, dans l'hiver fameux du grand bombardement,
Il
traversait Paris tragique et plein d'épées,
Pour
vous porter des tas de jouets, des poupées,
Et
des pantins faisant mille gestes bouffons ;
Et
vous serez pensifs sous les arbres profonds.
1er janvier
Poèmes de Victor Hugo

Citations de Victor Hugo
Plus sur ce poème | Commenter le poème | Imprimer le poème
| Envoyer à un ami | Voter pour ce poème | 221 votes


Poètes


Votre commentaire sur Poème petits - 16 Poèmes sur petits


Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
[ Paul Claudel ] Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses